Humilité pour le débutant | Premier-Marathon.com
Humilité pour le débutant

Humilité pour le débutant

with Un commentaire

Regard horizon

Notre corps est fait pour réagir vite en cas de danger. Imaginez que vous ayez une entorse à la cheville et de l’asthme. Dans la savane africaine vous trouveriez plus facilement les ressources pour grimper à un arbre si un lion rodait autour de vous plutôt que de courir pendant 20 minutes. Nous ne sommes pas faits pour courir longtemps, ce n’est pas naturel. Alors il faut observer quelques règles à respecter pour ne pas se « cramer » dès les premiers jours de motivation envolés.

Commencez lentement !

Le but de ce blog est de vous aider à vous préparer pour vos défis sportifs. Ceux-ci ont souvent besoin d’une bonne préparation. L’impact de la course à pied créera de fortes tensions à répétion sur toutes vos chaînes musculaires, vos tendons et vos articulations. Vous risqueriez de vous faire mal, de vous blesser et au niveau psychologique, de vous démotiver. Donc, préférez la technique des « quick wins », c’est à dire des victoires rapides. Gardez bien à l’esprit que la seule personne que vous entraînez pour améliorer les performances, c’est vous-même, au fil des jours, des semaines, des mois.

Fixez-vous un objectif qui soit un petit challenge mais que vous savez que vous pourrez atteindre en relativement peu de temps. Cela augmentera votre motivation pour le prochain challenge et continuer sur votre lancée. Je vous conseille (en particulier pour les débutants) d’abord de vous fixer des objectifs en temps plutôt qu’en distance. Commencez avec 2 sorties par semaine en faisant un échauffement, une course d’une durée fixée à l’avance (15, 20, 25, 30 minutes) et augmentez cette durée d’une semaine à l’autre. Si vous avez des difficultés à tenir le temps que vous vous êtes fixé, faites de la récupération active en marchant simplement, puis en recommençant à courir.

Pour les plus expérimentés, faites un 5km, puis un 10km, puis un semi-marathon, puis un marathon.

C’est la technique que je vais utiliser pour me motiver tout au long de l’année. Admettons que si vous ne vous faites aucun souci pour 5 km, et que vous vous voulez courir 10 km, prévoyez 8 à 12 semaines d’entraînement spécifique. Puis un cycle de 16 semaines pour un semi-marathon et à nouveau 16 semaines pour un marathon. Allez-y étape par étape, il ne sert à rien de se brûler les ailes, de se blesser.

Et vous, comment avez-vous décidé de planifier vos petits challenges pour arriver jusqu’au marathon ?

Dites-le moi dans les commentaires juste en dessous de cet article.

Une réponse

  1. Rudi Finci allias RodjoR
    | Répondre

    Commentaire No. 1 (le mien): Très motivant à lire, bien structured , écrit par Julien avec la persective et réflection sur la surface du lac du montagne….je vais le lire ce week-end et reviens avec le commentaire No.2 (le mien aussi)

    RodjoR

Répondre

Vous êtes libre de recevoir GRATUITEMENT  votre guide : 10 Astuces pour éviter la fatigue chronique 

x