7 raisons pour courir un marathon | Premier-Marathon.com

7 Raisons pour courir un marathon

with Un commentaire
Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 

7 raisons

Depuis longtemps, une petite voix  dans votre tête vous dit: je me lancerais bien ce défi de courir un  marathon… Mais lorsque vous vous lancez dans vos premiers entraînements, dans un autre coin de votre tête, une autre petite voix vous dit: pourquoi devrais-je passer des heures et des heures de mon temps libre pour finalement me torturer plus de 42 km….

Vous les connaissez aussi ces petite voix dans votre tête, n’est-ce pas ? Est-ce aussi comme ça pour vous ? Et bien sachez qu’il est possible de contrôler ces petites voix. Un premier exercice serait d’écrire pour vous, sur une feuille de papier, les raisons pour lesquelles vous voulez réussir ce défi. Demandez-vous POURQUOI je veux atteindre cet objectif. Notez-le sur une feuille. Gardez cette feuille bien en évidence sur le frigo de votre cuisine, sur un miroir de votre logement et RELISEZ-LA TOUS LES JOURS.

Je vais vous donner 7 raisons qui vous aideront à écrire vos motivations.

1. Éliminez les mots “je ne peux pas ” de votre vocabulaire

Lorsque vous vous dépassez et atteignez des objectifs d’une exigence extraordinaire, comme un marathon, tous les défis de votre vie vous paraissent plus petits et plus faciles. Rien ne vous semble impossible et vous ouvrez tous les champs des possibles dans votre esprit. Un marathon terminé avec succès et dans de bonnes conditions, est un gros argument, et sera pour vous une bonne piqûre de rappel que presque tout est possible.

C’est aussi toujours un bon sujet de conversation sur l’apprentissage du dépassement de soi et un partage d’expérience qui “recentre l’attention sur vous”.

2. Redécouvrir sa propre région ou en découvrir de nouvelles

Pourquoi toujours courir dans les mêmes endroits ? Nos jambes sont notre premier moyen de locomotion. Et pourquoi ne pas lier l’expérience d’un marathon ou d’une sortie longue d’entraînement, à la découverte d’une nouvelle ville (ok c’est difficile de prendre des photos en courant, quoique….), d’une nouvelle forêt ou de tout autre lieu. N’oubliez pas de mettre vos chaussures de course dans la valise et le tour est joué ! Si vous participez aux marathons des grandes villes, vous aurez l’occasion unique de prendre les principales rues, avenues et boulevards réservés pour nous les “runners” !!! Quel beau moyen de lier visite et marathon !

3. Apprendre à penser GRAND

C’est l’un des meilleurs apprentissages pour ne plus limiter ses pensées. Celui/Celle qui termine un marathon sera plus endurant  et saura penser en grand dans bien d’autres domaines de sa vie.

4. Pour tous les âges.

Fauja SIngh a parcouru son dernier marathon à 101 ans et fait son premier marathon 12 ans plus tôt, preuve qu’il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. Dans presque tous les sports, plus on est jeune, mieux c’est. Le marathon est un des rares sports où les meilleurs résultats peuvent arriver dès la fin de la trentaine. Alors si des centenaires peuvent y arriver et que vous êtes bien plus jeune, pourquoi pas vous ?

5. Sentez-vous en meilleure santé comme vous ne l’avez jamais été

Lorsque vous courrez 3-4 fois par semaine, il y de grandes chances que vos si mignonnes petites poignées d’amour disparaissent. Vous augmentez l’ oxygénation dans toutes les cellules du corps, favorisant, à basse fréquence cardiaque, l’utilisation des graisses comme source d’énergie. Perdre du poids vous permettra de courir plus vite tout en diminuant les sollicitations sur chaque articulation de votre corps, ce qui rendra les courses longues plus faciles.

6. Utilisez le temps des sorties longues comme moyen d’apprentissage

Depuis peu, j’ai découvert 4 principales “activités” que je peux faire pour mes sorties longues:

  • La première et peut être la plus importante: être à l’écoute de son corps, prendre conscience de sa foulée, de son rythme de pas, de son état de bien-être ou de fatigue. J’ai découvert récemment que l’application Spotify peut vous créer une bande sonore avec un nombre de battements par minute (BPM) à configurer soi-même. Celle-ci peut vous “forcer” à caler votre cadence sur la musique pour des entraînements spécifiques.
  • Profiter des sorties dans la nature pour observer les arbres, les changements de saisons dans la nature, les nids d’oiseaux qui grandissent, le bruit des ruisseaux, les odeurs des fleurs et des arbres, une opportunité  fantastique de se “connecter” à la nature…
  • Profiter de discuter si on a des “collègues” de course, de la famille ou des amis qui veulent se joindre à notre entraînement, ou simplement à une partie de notre entraînement. Passer un coup de téléphone est aussi possible si on court à basse fréquence, la discussion devrait être aisée et la respiration naturelle.
  • Si vous courez avec un smartphone, vous avez la possibilité d’apprendre, en écoutant des “podcasts” d’émission de radio, d’écouter des vidéos qui vous intéressent sur Youtube par exemple, ou alors écouter des livres audio. C’est un très bon moyen d’utiliser son temps.

7. Le marathon n’ est peut-être que la prochaine étape avant le prochain challenge !!!

Lorsque vous terminez votre marathon, vous “validez” une étape, vous avez ouvert la porte au prochain challenge, soit courir plus vite la même distance, soit augmenter la distance avec un ultra-marathon, ou alors se lancer dans un ironman ?

Et vous ? pourquoi voulez-vous faire un marathon ?

Laissez votre commentaire ci-dessous !!!

 


Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réponse

  1. Plisson
    | Répondre

    On pourrait ajouter :
    – se donner un rythme (de course, d’organisation, de vie…)
    – sorties longues comme moments de réflexion, comme une méditation en mouvement
    -se sentir porter (par un projet, par d’autre coureur…) et porter soi-même

Répondre

Vous êtes libre de recevoir GRATUITEMENT  votre guide : 10 Astuces pour éviter la fatigue chronique 

x