A quoi sert un test d'effort ? | Premier-Marathon.com

A quoi sert un test d’effort ?

with Pas de commentaire
Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A quoi sert un test d'effort

Credit photo: Leo Rivas-Micoud

Cet article a pour but de vous éclairer sur les besoins de faire un test d’effort ou non. D’abord qu’est-ce que c’est un test d’effort ? Quel est l’objectif d’un tel test ? Qu’est-ce qui est évalué ? Est-il nécessaire pour chacun des coureurs. Autant de questions auxquelles nous allons apporter un début de réponse, qu’il faudra peut-être creuser par vous-même…

Nous voyons qu’avec l’évolution des technologies, des « wearable sensors » capteurs qui s’intègrent à nos habits ou accessoires, il est de plus en plus facile d’avoir accès à nos données personnelles physiologiques. Pour les coureurs, il ne s’agissait au début que du chronomètre, puis les cardio-fréquencemètres, puis les accéléromètres pour compter le nombre de pas, etc… De quoi sera fait le futur des sportifs qui ont accès à moindre coûts, à de plus en plus de technologie ?

Le marketing des grandes marques ne nous aide pas en titillant nos réflexes de consommateurs (ou devrais-je dire consommACTEURS) et de sportifs compétiteurs. Ce n’est qu’une histoire de perception et de la réalité dans laquelle vous vous trouvez au moment ou vous lisez ces lignes.

Répondons avec un peu plus de détails aux différentes questions exposées en introduction, pour voir si vous pourriez avoir un intérêt à faire un tel test.

Qu’est ce qu’un test d’effort ?

Le test d’effort est un examen physique que le pratiquant en course à pied va réaliser idéalement sur un tapis roulant (il est aussi possible de faire ce test sur un vélo) dans un environnement spécialisé et équipé de matériel professionnel. L’examen en lui-même va consister à faire une course par paliers de vitesse progressive. Cette vitesse accélérant, atteindra une vitesse maximale qui permettra, à l’aide des différents paramètres évalués et prélèvements effectués (tels que échanges gazeux, dosage de l’acide lactique dans le sang) de définir les valeurs physiologiques grâce aux données métaboliques de l’individu.

Quel est l’objectif du test d’effort ?

Le test d’effort répond principalement à 3 objectifs :

  1. S’assurer qu’il n’y a pas de contre-indication à une pratique sportive ou à un entraînement intensif.
  2. Améliorer, apporter des détails et personnaliser l’approche de l’entraînement et la préparation pour une distance de compétition donnée.
  3. Valider la progression et le travail effectué en comparaison avec d’autres tests précédents.

Quels paramètres évalue-t-on dans un test d’effort ?

Le test peut donner beaucoup d’informations. Mais il y a principalement trois valeurs qui évaluent notre capacité physique :

  1. Le seuil des graisses, aussi appelé « lipomax ». Ce seuil détermine la fréquence cardiaque qui correspond à la plus forte consommation de graisse par l’organisme (même si à cette intensité et c’est inévitable, nous utilisons aussi la filière glucidique). Les sportifs débutants utilisent très peu le seuil des graisses, c’est une des raisons pour lesquels ils auront de la difficulté sur longues distances (semi-marathon, marathon). Pour les longues distances, il faut habituer le corps à aller chercher dans les réserves de graisses en minimisant la filière glucidique.
  2. Le seuil d’endurance ou seuil anaérobie qui calcule l’aisance de course à haut régime. Cette valeur détermine votre ligne rouge. Cet un effort sur lequel l’athlète peut tenir entre 1 heure et 1 heure ¼,
  3. La vitesse maximale aérobie (VMA) qui détermine la vitesse à laquelle vous consommez le plus d’oxygène. Elle est souvent comparée à la cylindrée du moteur d’une voiture (la différence entre une Fiat et une Ferrari).

Pour obtenir des données fiables sur ces valeurs, les professionnels privilégieront un test qui se focalise sur les échanges gazeux en particulier l’air inhalé et exhalé avec un système d’ergospirométrie pour un examen cardio-pulmonaire à l’effort, plutôt que sur la prise de sang au bout du doigt pour la mesure du lactate produit à chaque palier d’effort.

Le test d’effort est-il indispensable pour tous les coureurs ?

Nous en revenons à une problématique bien connue. Les puristes de ce sport diront de laisser tous les tests et les « gadgets » là où ils sont. Pas de cardio-fréquencemètre, pas d’écouteurs, pas d’application smartphone qui mesurent quelques paramètres qui soit. Ils diront : Ecoute tes pieds qui écrasent les feuilles mortes en automne ou qui compressent la neige en hiver, regarde à l’horizon le ciel qui embrasse la terre et la terre qui embrasse le ciel, laisse-toi guider le soleil et l’ombre, par la lumière de la lune et des étoiles, apprécie l’air de la mer ou de la forêt, du désert ou de la montagne. (Fini pour la phase romanesque de l’article 🙂 )

C’est tout à fait juste et pertinent, et pour ma part je trouve aussi intéressant de faire des tests quantifiables de manière régulière. Pour les sportifs qui préparent une compétition et se fixent un objectif précis. Pour ceux qui n’ont pas toute l’expérience nécessaire sur longue distance et qui voudraient (comme par hasard) se lancer dans leur premier-marathon. Dans ces circonstances précises, le test d’effort bien fait, bien analysé, bien compris et bien utilisé pendant la préparation sera un avantage indéniable pour progresser voir éviter une catastrophe (auriez-vous entendu parlé du mur des 30 km…? )

Comment utiliser au mieux les résultats du test d’effort au quotidien ?

Le test d’effort sera effectué dans une structure spécialisée capable d’interpréter les résultats pour construire un plan d’entraînement solide et réaliste avec des séances d’intervalles et des séances d’endurance pour une planification complète. De manière générale, les résultats des tests d’efforts se traduisent en vitesses et en pulsations par minutes correspondantes. Pour cette raison il est difficile de concevoir une bonne utilisation d’un test d’effort au quotidien sans un cardio-fréquencemètre fiable, de la vitesse et de la distance.

 

Si vous avez aimé cet article et que vous pensez qu’il pourrait aider des personnes de votre entourage, je vous invite à le partager sur vos réseaux sociaux, et à poser vos questions dans la section commentaire juste en-dessous. Pour aller plus loin, téléchargez gratuitement votre guide ci-dessous (possible avec un ordinateur) si ce n’est pas déjà fait !


Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Répondre

Vous êtes libre de recevoir GRATUITEMENT  votre guide : 10 Astuces pour éviter la fatigue chronique 

x