fbpx

Courir avec son chien

with 3 commentaires
Partager cet article
 
   

Courir avec son chien

Plus je cours, plus je réalise qu’il y a encore beaucoup à apprendre sur la course à pied. L’un des domaines qui m’intéresse depuis longtemps est comment courir avec son chien. J’ai grandi avec des chiens, mais je n’en ai pas pour le moment, alors je cours parfois avec le chien de mes parents, un jeune golden retriever encore un peu tout fou :-).

J’ai vu des connaissances commencer à faire courir de longues distances à leur chiot et je me suis demandé si c’était bien…

Et bien la réponse est NON, il s’avère que ce n’est pas du tout adapté ni acceptable !

C’est pourquoi nous sommes heureux de pouvoir compter sur des experts en éducation canine pour nous aider à bien faire les choses. Avoir un chien comme partenaire de course reste l’un de mes objectifs à long terme.

En attendant, je serai parfaitement préparé grâce à ces conseils pour apprendre à courir avec mon chien !

Est-il possible d’emmener son chien courir ?

Maintenant que vous avez votre chien de course, comment l’entraîner à courir avec vous !

Les chiens font de merveilleux compagnons de course. L’exercice régulier qu’ils pratiquent les maintiendra en bonne santé tout au long de leur vie et fera plus que combler leur besoin d’exercice.

Mais avant d’enfiler la laisse et de lacer vos chaussures, jetez un coup d’œil à ces conseils pour vous assurer que vous et votre chien, travaillez en équipe et que la course reste un plaisir pour tous.

Il y a quelques éléments que vous devez garder à l’esprit :

  • Assurez-vous qu’il ait fait ses besoins naturels avant de partir courir.
  • L’âge (combien de temps il lui reste à grandir)
  • La race (la quantité d’énergie qu’ils ont, la chaleur qu’ils peuvent avoir)
  • Le niveau de dressage (écoute-t-il bien, est-il capricieux ?)
  • L’endurance (rappelez-vous que les chiens ont besoin de s’entraîner, tout comme vous).

Contrôle vétérinaire : quand votre chien peut-il commencer à courir ?

Avant que votre chien ne commence à vous accompagner lors de vos courses, consultez votre vétérinaire (de la même manière que vous allez consulter votre médecin du sport) pour vous assurer qu’il est physiquement capable de supporter la course à pied.

Ceci est particulièrement important si votre chien est âgé de moins de 18 mois.

Les chiots ne doivent pas faire de course forcée avant que leurs cartilages et leurs os aient fini de se développer, sinon leur santé physique à long terme pourrait être compromise.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas laisser votre jeune chien jouer, s’amuser et courir. Cela signifie simplement qu’il ne faut pas l’attacher et le traîner sur le trottoir pendant des kilomètres et des kilomètres.

La concentration du chiot est réelle et il y a peu de choses pires, que de faire un kilomètre de course et d’avoir un chien qui ne peut pas se concentrer suffisamment pour courir le kilomètre du retour. Pensez à votre chiot de quatre mois, quelle distance pouvait-il parcourir sans être distrait ? Cela ne s’améliore pas avec la course, cela se produit simplement avec plus d’élan.

Ne vous inquiétez pas, il y a beaucoup de choses sur lesquelles vous pouvez travailler avant un an pour améliorer le lien avec votre chien et faire en sorte que courir ensemble soit la meilleure expérience pour vous deux.

Combien de kilomètres un chien peut-il courir ?

Évidemment, cela va dépendre en grande partie de la race du chien, de son entraînement et de la température extérieure. Sachez que pour de nombreux chiens à poils longs, la course en été nécessitera des sorties plus courtes.

Si certaines races de chiens se prêtent certainement mieux à la course que d’autres, de nombreux chiens font des partenaires de course parfaitement adaptés. Par conséquent, voilà ce qu’il faut prendre en compte lors du choix d’un chien de course :

  • la distance que vous parcourez
  • le type de course que vous aimez
  • votre kilométrage hebdomadaire

Combien de kilomètres pouvez-vous courir avec votre chien ? Cela va dépendre de la race, mais aussi de chaque chien… tout comme les humains. Faites attention à lui et assurez-vous qu’il se repose et récupère suffisamment entre vos entraînements. J’ai déjà écrit un article sur les risques du surentraîenement (à relire en cliquant ici).

Chiens très endurants

Si vous êtes un marathonien, ou si vous courez des ultras, pensez aux races à haute énergie conçues pour l’endurance, telles que les suivantes:

  • Border collies
  • Bergers australiens
  • Bouviers et les huskies
  • Viszlas (braque hongrois)
  • Pointeurs allemands à poil court

Mais gardez à l’esprit qu’un chien élevé pour parcourir 30 km ne sera généralement pas heureux de courir 2 ou 3 jours par semaine.

Chiens de moyenne distance

Ne laissez pas un chien aux pattes courtes vous faire croire qu’il ne fera pas un bon compagnon de course ! Ceux qui préfèrent les petits chiens et dont la distance maximale est d’environ 10 Km, pourraient aimer ces chiens :

  • Jack Russel Terrier
  • Épagneuls bretons Springer
  • Caniches

Chiens de petite distance

Peut-être souhaitez-vous que votre chiot vous accompagne pendant quelques kilomètres. C’est un moyen parfait pour vous de vous échauffer ou de vous rafraîchir et ils dépensent de l’énergie en petites bouffées !

  • Teckel
  • Corgi
  • Berger allemand
  • Lévrier (pour ceux d’entre vous qui aiment les sprints !)

Chiens avec lesquels il n’est pas bon de courir

Ce n’est pas parce que vous les aimez et que vous voulez qu’ils courent qu’ils sont faits pour ça. Surtout les petits chiens avec des museaux courts pour respirer.

  • Carlins
  • Bouledogues français
  • Terriers
  • Pitbulls

Conseils pour apprendre à votre chien à courir avec vous

Les chiens ont besoin d’acquérir de la vitesse et de la distance, tout comme leurs congénères.

Par conséquent, faites suivre à votre chien un programme d’entraînement similaire à celui que vous avez suivi lorsque vous avez commencé à courir. Un programme « premiers 5 km » (avec beaucoup de friandises) est parfait pour votre chien.

1. Apprendre à marcher avant de courir

Quand j’ai eu Léon (un Teckel, j’avais 8 ans), je n’avais aucune idée de la façon dont il fallait éduquer un chien.

Puis nous avons eu des chiens de la famille des Retrivers (golden, flat coated, labrador). Un cours d’éducation canine, de chien de famille était exactement ce dont nous avions besoin. On y éduque le maître du chien avant d’éduquer le chien. Ce qui est en fait la première étape pour apprendre à courir ensemble.

Les chiens aiment apprendre et cela donne, en tant qu’équipe, une base.

Nous avons appris à marcher en laisse lâche (une clé pour courir en laisse), à s’asseoir, à rester, à se coucher, et à revenir au rappel.

Tout cela en présence d’autres chiens, de personnes et de distractions.

Vous pouvez généralement commencer des cours de ce type avec de jeunes chiens dès l’âge de 14 semaines.

2. Mettez en place un programme de dressage pour votre chien

Une fois que vous avez acquis certaines bases, n’oubliez pas que votre chien a besoin d’une routine et d’un « programme d’entraînement », tout comme vous. Alors qu’un dresseur professionnel peut se concentrer sur les ordres que nous énumérons ci-dessous, vous devez penser comme son entraîneur, et oui vous serez le coach de votre chien !

Votre chiot a besoin d’un petit échauffement avant de courir.

Vous devez commencer par des courses courtes et faciles.

Augmentez lentement la distance au fil des mois, et non des jours.

Envisagez d’utiliser un plan d’entraînement comme « Couch to 5K » (C25K) avec votre chiot. « Couch to 5K » se traduit littéralement du canapé à une course de 5 Km, et qui est un programme pour les sédentaires endurcis, un bon moyen de se remettre en forme.

N’oubliez pas que les chiots ont besoin de jours de repos (ou de jours de récupération active également).

Le problème, c’est que votre chien veut vous faire plaisir, alors souvent il continuera à courir même si c’est devenu trop dur pour lui ou que cela pourrait le rendre malade.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:  7 Raisons pour courir un marathon

Ils ont des muscles douloureux et se sentent surmenés, tout comme nous. Ils sont simplement meilleurs pour être heureux de toute façon.

3. Récompensez votre chien

Un programme C25K qui alterne des intervalles de course et de marche est l’outil idéal pour effectuer de courtes périodes de course pendant lesquelles vous pouvez récompenser votre chien pour son bon comportement.

L’idée est de vous donner, à vous et à votre chien, de courts segments qui vous préparent au succès, puis un moment de détente.

Ces périodes de course augmentent en durée jusqu’à ce que, soudainement, vous ayez un bon coureur pour un kilomètre, puis deux, et que votre chien s’attende à de magnifiques courses quotidiennes de 5 kilomètres au lever du soleil.

Ai-je mentionné qu’il faut apporter quelques friandises pour le dressage ?  Courir et récompenser est une grande motivation pour la plupart des chiens. Mais attention, les friandises doivent se transformer en généreuses félicitations avec le temps.

4. Conseils pour le dressage en laisse

Si votre chien marche gentiment en laisse, c’est un bon début.

Cependant, la course est plus excitante pour votre chien que votre promenade habituelle dans le quartier. Les jeunes chiens, en particulier, peuvent avoir un comportement qui nuit à l’expérience de la course, car ils pensent que vous jouez et non que vous travaillez.

Pour une « carrière » de coureur vraiment agréable ensemble, vous allez devoir apprendre à votre chien à courir. Comme tout entraînement, il faudra du temps et de la patience pour le perfectionner.

Voici quelques conseils pour l’apprentissage de la marche en laisse :

Ne permettez pas à votre chien de tirer lors des promenades, sinon il ne fera que tirer sur la piste ou vos chemins de course à pied.

Utilisez une laisse plus courte que celle que vous utilisez normalement pour la promenade. Les laisses élastiques de moins d’un mètre avec une bonne poignée sont très bien. Cela permet de garder son chien à ses côtés, de lui donner du mou s’il s’arrête pour renifler quelque chose et de l’attraper rapidement si nécessaire.

Utilisez une phrase de rappel pour faire savoir à votre chien qu’il est temps de courir et non de jouer. Par exemple « Allons courir ! » ou « On y va ».

Si vous préférez utiliser un harnais pour votre chien, utilisez-en un spécifique destiné uniquement à la course (j’en parle ci-dessous). Cela excitera votre chien et lui donnera un signal visuel qui lui indiquera que vous êtes sur le point d’aller courir.

Quel type de laisse dois-je utiliser pour courir ?

Les laisses mains libres pour la course à pied sont la meilleure solution si votre chien ne peut pas être sans laisse.

L’amplitude totale des mouvements de vos mains vous permet de courir avec une démarche normale et de mieux maintenir votre équilibre, surtout si vous courez sur des sentiers. C’est également plus sûr pour vous et votre chien si, par exemple, votre chien aperçoit un écureuil au loin et fonce vers la distraction.

Quoi que vous fassiez, s’il vous plaît, s’il vous plaît, s’il vous plaît, n’utilisez pas de laisse rétractable. Jamais.

Ni pour la course, ni pour la randonnée, ni pour la marche.

Ces laisses très répandues sont dangereuses et ne permettent pas aux maîtres de contrôler leur chien. La corde fine peut couper ou étrangler d’autres chiens et des humains et le mécanisme ne permet pas de rétracter rapidement la laisse lorsque vous devez prendre une décision en une fraction de seconde.

De superbes laisses pour la course:

Laisse à longueur réglable – C’est la laisse idéale pour les promenades, les randonnées, les courses plus courtes, tout. J’adore le fait que l’on puisse régler la longueur d’un simple glissement de la boucle et l’attacher autour de la taille si nous avons besoin de nos deux mains. C’est une laisse parfaite.

Le système Trail Runner et la ceinture de course avec laisse à ressort sont deux excellentes options lorsque nous devons transporter plus d’objets.

Elles sont toutes deux confortables, s’adaptent facilement à notre taille et ne provoquent pas de frottement lorsqu’elles sont bien ajustées. Chacune comprend la possibilité d’ajouter une bouteille d’eau et un support sur la ceinture.

La gamelle pliante de Ruffwear se plie en une toute petite taille qui se glisse dans nos ceintures de course, notre sac d’hydratation, ou parfois même dans la poche de notre short s’il est assez grand. Il est parfait pour les sorties plus longues ou pour courir par temps chaud.

5. Des ordres de course simples pour votre chien

Quel que soit l’âge de votre chien ou ce que vous faites, il s’agit toujours d’un entraînement. La course offre une excellente occasion d’affiner les ordres et de garder son esprit concentré sur vous.

Comment apprendre à votre chien à courir sans laisse ?

Il faut d’abord faire tout ce qu’il faut avec la laisse, puis s’assurer qu’il peut suivre certains ordres :

Gauche et droite

Apprenez à votre chien à se déplacer de votre côté gauche vers la droite et vice versa afin de faciliter le passage des autres chiens. L’objectif est que votre chien continue à avancer et ignore l’autre chien.

Au pied

Lorsque vous avez besoin que votre chien court à côté de vous, par exemple lorsque vous dépassez d’autres personnes sur un trottoir ou sur un sentier fréquenté, le commandement « Au pied », est utile pour pouvoir gérer votre chien facilement.

Suivre

Il s’agit d’un ordre idéal pour les coureurs de fond ou lorsque vous devez vous déplacer dans des rues étroites ou encombrées. Votre chien doit vous suivre jusqu’à ce que vous le relâchiez.

Lâcher

L’un des premiers et des plus importants commandements que les propriétaires de chiens doivent apprendre à leur chien est « lâche ». Il peut vous sauver la vie. Les chiens adorent manger des choses dégoûtantes comme le caca, le poisson pourri et enquêter sur des créatures en mouvement comme les serpents et les abeilles. Vous devez leur apprendre à ne pas s’approcher pour éviter tout danger potentiel.

Retour

Si vous courez avec votre chien sans laisse sur les sentiers, assurez-vous qu’il a un excellent rappel. Soyez courtois envers les autres promeneurs et ne laissez pas votre chien perturber leur expérience ou s’approcher d’eux sans permission.

Vous êtes maintenant officiellement prêt à courir avec votre chien. Cela ne garantit pas qu’il n’y aura pas beaucoup d’arrêts et de départs, mais amusez-vous et profitez de l’apprentissage ensemble. Soyez et faite preuve de patience avec votre chien.

6. N’oubliez pas qu’il s’agit toujours d’un chien

Il peut être distrait par une odeur sur le sentier. Il ne peut pas vous dire que le temps est trop mauvais. Il peut faire peur à quelqu’un qui ne connaît pas votre chien.

Il est important de travailler continuellement avec votre chien sur les ordres et de veiller à ce qu’il soit toujours à proximité, même lorsqu’il n’est pas en laisse. Cela les protège, ainsi que vous !

Prévenez les coups de chaleur, en arrêtant systématiquement votre chien et en l’encourageant à boire. Un halètement excessif est un signe qu’ils ont été poussés trop loin, alors n’attendez pas jusque-là.

Évitez les douleurs aux pattes en hiver en leur offrant des chaussons. C’est à vous de veiller à ce qu’ils soient protégés contre les intempéries.

Et pour vous, qu’est-ce qui fait de votre chien le meilleur compagnon de course ? Avez-vous des conseils à donner à ceux qui ne savent pas courir avec un chien ? Merci de les ajouter en commentaires.

Si vous avez aimé cet article et que vous pensez qu’il pourrait aider des personnes de votre entourage, je vous invite à le partager sur vos réseaux sociaux en cliquant sur l’icone du réseau social de votre choix, et à poser vos questions dans la section commentaire juste en-dessous. Pour aller plus loin, téléchargez gratuitement votre guide ci-dessous (possible avec un ordinateur) si ce n’est pas déjà fait !


Partager cet article
 
   

3 réponses

  1. Cherazade

    Merci pr cet article très complet ! Tu nous expliques les bonnes pratiques à appliquer !

  2. Bonjour
    Merci pour votre article. Je n’ai pas de chien mais c’est un doux projet à ma retraite. Par contre je vais partager votre article auprès de mes amies qui ont des chiens

    • Merci Cherhine, c’est un beau projet, j’espère que vous avez beaucoup d’amies avec des chiens…;-)

Répondre