Courir dehors ou sur tapis de course? | Premier-Marathon.com

Courir dehors ou sur tapis de course?

with Pas de commentaire
Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tapis de course

Crédit photo: Jeff Blacker

Courir dehors ou sur tapis de course ? Ca peut être une affaire de goût, de facilité, de traffic, de météo, etc…  J’étais il y a peu de temps en vacances et je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas de chemins ou de routes suffisamment surs pour pouvoir pratiquer la course à pied sans risques dans la région où j’étais. Pour la première fois pendant ma préparation au marathon, je me suis mis à courir sur un tapis de course qui était à disposition et me suis dit que comparer ces deux approches de course ferait un bon sujet d’article.

Il arrive souvent que les personnes qui s’initient à la course à pied, se posent la question s’il est préférable de courir à l’extérieur ou en salle sur un tapis de course. C’est un choix personnel, mais il existe comme pour tout, des avantages et des inconvénients aux deux méthodes. Voilà les avantages et inconvénients que j’ai identifié pour vous.

Courir en salle de sport sur un tapis de course

Commençons par le tapis de course dans la salle de sport: La salle peut offrir soit un environnement chaud en hiver comme un environnement climatisé en été lors de fortes chaleurs. Evidement cet environnement douillet peut-être tentant durant les mois d’hiver froids (selon votre région). Le tapis offre une surface de course toujours régulière ce qui peut être un avantage pour les personnes qui reprennent l’entraînement après une blessure ou lors de convalescence.

Le contrôle de la vitesse, de la durée, de l’inclinaison permettent de pouvoir suivre sa progression d’autant plus si on utilise un moniteur de fréquence cardiaque (cardiofréquencemètre). Cet environnement vous assure de ne pas vous entraîner au-delà de vos capacités. Cependant, ce tapis de course reste une machine et il ne restitue pas la sensation de la course sur route, ce qui peut être un problème si vous prévoyez une compétition en extérieur. Jusqu’à ce jour je ne connais aucune compétition sur tapis de course :-), il faut dire que je n’ai pas cherché !.

Si votre choix doit se faire sur ce type d’entraînement, veillez à incliner le tapis de 1.5%, c’est la valeur communément considérée comme étant le plus proche des conditions extérieures sur route plate. Le fait d’incliner un peu plus le tapis avec des angles supérieurs, vous permettra de vous préparer aux côtes, afin d’éviter le choc le jour de la course.

Un autre aspect qu’il faut prendre en considération est qu’il est difficile de programmer des entraînements fractionnés sur tapis de course. D’une part l’accélération ne se fait pas à votre rythme naturel mais à celui de la machine, ensuite si vous ne “tenez” pas la distance sur un fractionné, vous risquez de vous faire simplement éjecter. Euh, oui, j’avoue, ça m’est presque arrivé !

La disponibilité des tapis de course dans les salles de sport peut aussi être un problème si votre emploi du temps est serré. Essayez de fréquenter les salles de sport en dehors des heures de pointes, ou de décaler légèrement votre emploi du temps, pour vous assurer la disponibilité d’un tapis de course. Une belle manière de commencer la journée, si vous vous levez tôt, votre volonté sera intacte et vous aurez déjà fait une bonne chose pour vos petites cellules. Si vous êtes plutôt du soir, comptez au moins trois heures entre la fin de votre entraînement et l’heure de votre coucher.

Finalement, il faut pouvoir supporter la monotonie du paysage et ce bruit incessant de la machine qui, lorsqu’on est habitué à courir en extérieur, nous est désagréable. Donc n’oubliez pas vos écouteurs :-). Oh et j’oubliais de vous dire que ça me rappelle l’hamster que j’avais, étant petit, qui courait dans sa roue, se fatiguant mais ne profitant de rien…Vous penserez à moi lors de votre prochaine fois, sur un tapis de course…

Bref, vous aurez compris que je préfère:

Courir à l’extérieur

La course en extérieur est une expérience complètement différente. Pour commencer, avec les équipements qui existent aujourd’hui, il n’y a pas de mauvaises météos, il n’y a que des mauvais choix d’équipements (ou un manque d’équipement). La météo sur les prochaines heures peut être facilement regardée sur vos montres intelligentes, smartphones, internet avant de prendre le départ.

La course sur route peut être plus difficile pour les articulations, muscles, tendons et os, assurez vous de choisir des parcours avec des surfaces plus tendres, comme des chemins de forêts (attention aux racines des arbres et aux pierres), de l’herbe et pourquoi pas du sable sur la plage.

Être au grand air, à l’extérieur, avec la nature comme décor, peut être une vraie source de distraction et d’inspiration quand on voit les changements de couleurs au fil des saisons. Cela fait oublier les petites douleurs qui pourraient apparaître après quelques kilomètres pour les moins expérimentés. Lorsque vous êtes en pleine nature, et sans avoir l’ambition d’un entraînement spécifique à une allure définie, c’est assez magique de voir que le rythme de course est un rythme qui préserve votre corps. En général le coureur se trouve naturellement en course aérobie, zone dans laquelle, il est facile de respirer et de parler. Ce qui est un bon indicateur d’économie de course.

Si vous avez aimé cet article et que vous pensez qu’il pourrait aider des personnes de votre entourage, je vous invite à le partager sur vos réseaux sociauxà envoyer un peu d’amour avec un petit pouce levé et à poser vos questions dans la section commentaire juste en-dessous. Pour aller plus loin, téléchargez gratuitement votre guide ci-dessous (possible avec un ordinateur) si ce n’est pas déjà fait !

Recherche utilisées pour trouver cet articlecourir sur tapis meme performence que courir dehors, tapis de course
Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Répondre

Vous êtes libre de recevoir GRATUITEMENT  votre guide : 10 Astuces pour éviter la fatigue chronique 

x