5 conseils pour débutants | Premier-Marathon.com

5 conseils pour débutants (1/4)

with Pas de commentaire

chronometer watch in hand

Voilà le début d’une série de 4 articles avec 5 conseils chacun. Au total 20 conseils pour les débutants (et les anciens débutants) car il faut toujours partir (ou revenir) aux fondamentaux pour devenir un maître dans sa discipline.

Conseil 1: Fixez-vous un objectif

Se fixer un objectif est une science en soi, aussi petit ou exigent qu’il soit, on passe par les mêmes étapes. Si vous vous dites, mon objectif est finir un semi-marathon ou perdre 5 kg, il vous manquera peut être quelques éléments pour y arriver. Un objectif est normalement à lui seul une source de motivation. Le secret est qu’il doit être important pour vous, sinon il n’y a aucune raison de continuer lors de périodes de démotivation (qui arrive à chacun(e) d’entre nous). Une fois que vous aurez éclairé ce point et répondu à la question pourquoi cet objectif est important pour moi (je vous conseille d’écrire les raisons sur un carnet papier ou une application qui sera votre carnet de course). Maintenant que vous avez écrit ces raisons, pour mieux définir votre objectif, je vous propose d’utiliser la célèbre méthode SMART.

  • S pour spécifique (p.ex. courir 10km en moins d’une heure, pour les plus avancés spécifiez votre temps en minutes, voir secondes).
  • M pour mesurable (il s’agit de vérifier que vous pouvez quantifier votre objectif avec une mesure physique: ici le temps et la distance).
  • A pour atteignable (normalement les objectifs de course sont atteignables. Si d’autre l’ont fait nous devrions être capable d’utiliser les mêmes stratégies pour atteindre l’objectif).
  • R pour réaliste (il faut être honnête avec vous même et en fonction de votre état physique, identifier ce qui est possible ou non de réaliser. Vous pouvez faire appel à un coach sportif pour vérifier si votre objectif est atteignable, un test d’effort peu s’avérer très utile dans cette situation).
  • T pour temporel ou définit dans le temps. Est-ce que c’est demain ou dans un mois ? Les plans de préparation d’entraînements sont souvent planifiés en fonction de la course de compétition (petite astuce: n’oubliez pas d’inclure vos périodes de vacances ou de voyages professionnels pour qu’il reste réaliste !!! )

Conseil 2: Commencez doucement

Pour être sur que vous atteindrez votre objectif, commencez doucement. Il est parfois difficile de freiner son enthousiasme quand on a un nouvel objectif. La course à pieds va solliciter vos articulations, chaînes musculaire, cartilages, etc… il serait dommage de se blesser dès le début. Cela vous démotiverait d’autant plus si vous n’avez pas assez travaillé sur le pourquoi, et donné toutes les raisons d’atteindre votre objectif. Prenez le temps de vous préparer, à savoir, préparez votre plan d’entraînement et votre équipement. Je vous invite aussi à lire un article que j’ai publié ici.

Conseil 3: Avoir un plan

Je rebondis directement sur l’aspect temporel pour planifier vos activités sportives. Nos vies sont souvent bien chargées et il pourrait être facile de laisser tomber quelques séances de sport malgré tous leurs bénéfices sur la santé physique et mentale. Si vous avez un plan d’entraînement déjà en main, vous savez probablement quelle est la fréquence de vos entraînements mais vous pouvez aller un peu plus loin en planifiant si vous irez courir le matin tôt, à la pause du déjeuner, dans l’après-midi ou la soirée… Regardez aussi les prévisions météo et vous pourrez adapter au mieux vos équipements en cas de mauvais temps et éviter les heures trop chaudes en plein été. Si vous courrez sur tapis de course, il n’y a pas de problèmes de météo…soyez assidu, il est parfois difficile de s’y mettre, mais après vous serez fier de vous, vous serez fier de tenir votre plan.

Conseil 4: Un créneau horaire caché

Une astuce et 2 variantes, si cela est géographiquement possible pour vous.

Si vous avez la chance d’avoir une douche sur votre lieu de travail/école, vous pouvez mettre vos habits dans un sac à dos de sport (ok le costume, ça va être difficile) et profitez de ce trajet pour courir un peu.

La deuxième variante est d’aller au travail/école avec les transports en commun et de revenir en courant, préparez votre sac à dos de sport avec vos affaires de courses le matin et vous profiterez d’une bonne douche en rentrant à la maison.

Si ce n’est pas possible, essayez d’imaginer quelles activités vous pourriez faire en courant comme la promenade du chien, peut être vous pourrez investir dans une poussette de running, ou alors vous courrez à côté de vos enfant lors qu’ils vous accompagneront en vélo… soyez créatifs !

Conseil 5: Focalisez-vous sur le temps de course

Pour le dernier conseil de ce premier article, je vous encourage à vous focaliser sur le temps de course plutôt que sur la distance parcourue. La plupart des plans d’entraînements que vous trouverez sur la préparation de longue distance pour les débutants se focalisera sur le temps de course. Petit à petit vous allez augmenter la charge d’entraînement (le temps de course) au fil des semaines. La première fois que j’ai couru 2 heures, j’étais plus heureux d’avoir atteint mon objectif de courir 2 heures sans problèmes, plutôt que de voir que j’avais parcouru 17 km.

Je vous retrouve bientôt pour 5 conseils supplémentaires,

Si vous avez aimé cet article et que vous pensez qu’il pourrait aider des personnes de votre entourage, je vous invite à le partager et à poser vos questions dans la section commentaire juste en dessous.

 

Recherche utilisées pour trouver cet articleconseils premier marathon

Répondre

Vous êtes libre de recevoir GRATUITEMENT  votre guide : 10 Astuces pour éviter la fatigue chronique 

x